Ambassadeur Dobelle : "Les relations franco-norvégiennes sont excellentes"

Dans cet entretien, le nouvel ambassadeur de France en Norvège, Jean-François Dobelle, dévoile ses premières impressions sur la Norvège et se félicite de relations bilatérales formidables.

Vous êtes arrivé à Oslo il y a un mois. Quelles sont vos premières impressions de la Norvège ?
Excellentes à tous égards. J’ai été très sensible à l’accueil cordial et chaleureux qui m’a été réservé. J’ai mis à profit mes weekends pour découvrir Oslo et ses environs. J’ai été frappé par la richesse des musées et la beauté de certains sites et réalisations, comme l’Opéra de Norvège à Oslo et le centre d’art Henie Onstad à Høvikodden.

J’ai été impressionné par le succès du Festival de la francophonie à Oslo. De très nombreux Norvégiens francophones ou francophiles ont assisté aux principales manifestations du festival.

Par ailleurs, j’ai eu l’opportunité de me familiariser avec le biathlon à l’occasion du championnat du monde qui s’est déroulé cet hiver à Holmenkollen. A cette occasion, j’ai donné ma première intervention à la télévision et à la radio publique norvégienne. Je me suis entretenu avec nos champions, dont Martin Fourcade et Marie Dorin-Habert.

J’ai aussi constaté que les Norvégiens sont passionnés par la gastronomie française, comme l’a montré le succès de l’opération Goût de France. Je rappelle en outre qu’environ 400 000 Norvégiens se rendent en France chaque année. Les liens entre nos deux peuples sont d’ailleurs anciens : rappelons que deux des plus grands artistes norvégiens, Gustav Vigeland et Edvard Munch, ont passé plusieurs années à Paris.

Pourquoi la Norvège et la France sont-elles importantes l’une pour l’autre ? Quelles sont vos ambitions pour les relations franco-norvégiennes ?
Les relations franco-norvégiennes sont déjà excellentes, empreintes d’estime, de confiance et d’amitié. La rencontre entre nos ministres des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault et Børge Brende, à Paris le 16 mars dernier en témoigne. Mon ambition est de les renforcer encore. Je rappelle que nos deux pays partagent les mêmes valeurs et sont tous les deux attachés à la démocratie, l’état de droit, le respect des droits de l’homme, en particulier la liberté d’expression et de croyance.

Nos deux pays font une analyse comparable de la situation internationale et doivent relever les mêmes défis, notamment en Ukraine, au Moyen-Orient et au Sahel, sans oublier le contrôle des flux migratoires, la lutte contre le terrorisme et le réchauffement climatique. L’environnement et les suites de l’accord de Paris lors de la COP21 restent une préoccupation forte et un sujet majeur de coopération.

J’observe par ailleurs que les relations s’approfondissent dans le domaine de la défense, comme l’illustre la visite en Norvège du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’an dernier, et la prochaine visite en France de la ministre norvégienne de la Défense, Ine Marie Eriksen Søreide.

Quels sont les sujets les plus importants pour la diplomatie française en ce moment ? Comment ces sujets sont pertinents pour la Norvège ?
Outre les questions politiques, je voudrais souligner l’importance de la dimension économique de nos relations. A titre d’exemple, la France importe plus de 40% de son gaz de la Norvège, et Total reste le premier investisseur étranger en Norvège.

Les entreprises norvégiennes sont très présentes en France. A cet égard, je me suis entretenu récemment avec le PDG de Sapa, le leader mondial de profilé en aluminium extrudé, qui emploie plus de 2000 salariés en France.

Une autre de mes priorités, dans le domaine culturel cette fois, concerne l’avenir du lycée français d’Oslo, qui accueille plus de 600 élèves, et qui constitue l’un des vecteurs privilégiés de la francophonie en Norvège. Je souhaite que cet établissement, qui contribue à la diversité de l’offre éducative ici, puisse poursuivre son développement dans des conditions satisfaisantes. L’institut français d’Oslo et son antenne de Stavanger constituent un autre relais précieux.

La recherche et la coopération scientifique constituent un autre thème important de nos relations, notamment en Arctique. Je rappelle à cet égard que nous avons une station cogérée avec l’Allemagne à Ny-Ålesund (Svalbard) et que nous participons en qualité d’observateurs aux réunions du Conseil Arctique.

Quelles expériences avez-vous dans la diplomatie ?
J’ai un profil un peu particulier étant à la fois diplomate et juriste. J’ai passé environ 13 ans à la direction des affaires juridiques du Quai d’Orsay où je me suis notamment occupé du droits de la mer, de pêche et de l’Antarctique. Ceci m’avait d’ailleurs permis d’assister à une réunion des parties consultatifs au Traitée de l’Antarctique à Tromsø sur l’Antarctique voici plus de quinze d’ans.

Oslo est mon 4ème poste en qualité d’ambassadeur après L’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI) à Montréal, la Conférence du désarmement à Genève et l’Ile Maurice où je suis resté trois ans (2010 – 2013).

Consultez la biographie de l’ambassadeur.

Remise des lettres de créance au Roi Harald V de Norvège.
Remise des lettres de créance au Roi Harald V de Norvège.
Crédits : Lise Åserud / NTB scanpix
Vin d'honneur après la remise des lettres de créance au Palais Royal. De gauche à droite : les ambassadeurs de Brunei Rakiah Haji Abdul Lamit, de la République du Costa Rica Enrique Castillo Barrantes, des Etats-Unis Samuel David Heins, et de France Jean-François Dobelle.
Vin d’honneur après la remise des lettres de créance au Palais Royal. De gauche à droite : les ambassadeurs de Brunei Rakiah Haji Abdul Lamit, de la République du Costa Rica Enrique Castillo Barrantes, des Etats-Unis Samuel David Heins, et de France Jean-François Dobelle.
Crédits : Christian Birkely, UD
Olemic Thommessen, président du Storting, et Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège
Olemic Thommessen, président du Storting, et Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège
Crédits : Sverre Jarild/Stortinget
16 collégiens ont été récompensés pour leur créativité en français lors du Festival de la Francophonie.
16 collégiens ont été récompensés pour leur créativité en français lors du Festival de la Francophonie.
Première visite de l'ambassadeur Dobelle au lycée français René Cassin d'Oslo.
Première visite de l’ambassadeur Dobelle au lycée français René Cassin d’Oslo.
Conférence de presse sur le tourisme en France à la Résidence de France. Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège et Sissel Dahl, conseillère d'Atout France
Conférence de presse sur le tourisme en France à la Résidence de France. Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège et Sissel Dahl, conseillère d’Atout France
Visite au Musée Vigeland. Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège (à gauche) et Jarle Strømodden, directeur du Musée Vigeland (à droite)
Visite au Musée Vigeland. Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège (à gauche) et Jarle Strømodden, directeur du Musée Vigeland (à droite)
Visite au Musée Vigeland. Jarle Strømodden, directeur du Musée Vigeland (à gauche) et Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège (à droite)
Visite au Musée Vigeland. Jarle Strømodden, directeur du Musée Vigeland (à gauche) et Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège (à droite)
Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège, et Egil Hogna, directeur de Sapa
Jean-François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège, et Egil Hogna, directeur de Sapa
Mariusz Salamon, chef du restaurant Grefsenkollen, et Jean -François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège, à l'occassion de l'opération "Goût de France"
Mariusz Salamon, chef du restaurant Grefsenkollen, et Jean -François Dobelle, ambassadeur de France en Norvège, à l’occassion de l’opération "Goût de France"

publié le 14/06/2016

Haut de la page