Défense et éducation au programme du déplacement de M. l’Ambassadeur à Stavanger (15-16 janvier 2020)

Les 15 et 16 janvier 2020, l’Ambassadeur de France en Norvège, Pierre-Mathieu Duhamel, s’est rendu à Stavanger pour visiter le Joint Warfare Center (JWC) et rencontrer le détachement français de ce centre d’entraînement de l’OTAN.

Les 15 et 16 janvier 2020, l’Ambassadeur de France en Norvège, Pierre-Mathieu Duhamel, s’est rendu à Stavanger pour visiter le Joint Warfare Center (JWC), centre d’entraînement de l’OTAN. Il s’est entretenu avec l’Amiral allemand RDam Kaack, qui commande le JWC depuis juillet 2019.

Il a ensuite rencontré le Colonel Millet, chef du détachement français, l’un des 17 détachements nationaux que compte le JWC, qui accueille des militaires des trois armées (terre, air et marine). Le Colonel Millet lui a présenté le fonctionnement du JWC ainsi que l’activité des officiers et des sous-officiers français présents à Stavanger.

Devant les 16 militaires français de ce détachement, M. Duhamel a présenté le plan d’action de l’Ambassade, dans le cadre d’une session franche et ouverte de questions-réponses.

Enfin, la question de la scolarité des enfants d’expatriés à Stavanger a été abordée par M. Duhamel avec les militaires parents d’élèves d’une part, et lors d’une visite de la section française de la British International School de Stavanger (BISS) d’autre part.

M. Duhamel au JWC de Stavanger (crédits photo : JWC)
M. Duhamel au JWC de Stavanger (crédits photo : JWC)
Séance de questions-réponses sur le métier d'Ambassadeur avec les élèves de la section française de la British International School de Stavanger (crédits photo : BISS)
Séance de questions-réponses sur le métier d’Ambassadeur avec les élèves de la section française de la British International School de Stavanger (crédits photo : BISS)
Créé en 2003, le JWC est le 1er centre d’entraînement de l’OTAN au niveau opératif. Sa mission première est l’entraînement les états-majors opératifs et stratégiques des pays de l’Alliance. Il contribue ainsi à l’organisation et à la conduite d’exercices interalliés de plus ou moins grande ampleur sur le sol norvégien qui permettent de maintenir un niveau opérationnel réaliste et efficace des forces de l’OTAN grâce aux enseignements tirés des retours d’expériences mais également de participer au développement et à l’expérimentation de concepts et doctrines au profit de sa chaîne de commandement.

Actuellement sous commandement allemand, le JWC est composé de 234 personnels issus de 17 des 29 nations membres de l’OTAN ; le détachement français représentant, quant à lui, 6% de cet effectif, avec 16 militaires en poste représentatifs des trois armées : Terre, Air et Marine.
Pour mémoire, le dernier exercice de grande ampleur mené sur le sol norvégien a été Trident Juncture en 2018, ayant mobilisé pas moins de 50 000 participants des trois armées de 31 nations (Membres de l’OTAN + Finlande et Suède).

publié le 30/12/2020

Haut de la page