Discours de M. l’Ambassadeur Jean-François Dobelle lors du "julegløgg" du 5 décembre [no]

Retrouvez le discours prononcé par M. l’Ambassadeur Jean-François Dobelle lors de la réception de Noël du 5décembre, devant les représentants de Business France, d’Atout France, de la Chambre de commerce franco-norvégienne et de Promosalon.

Mesdames, Messieurs les Présidents, les Directeurs, Mesdames, Messieurs,

J’ai le plaisir de partager ce Pot de Noël, appelé « Julegløgg » dans la tradition norvégienne, que j’ai souhaité accueillir à la Résidence ce soir autour des membres de la Chambre de Commerce Franco-Norvégienne, représentée par son Président Sindre WALDERHAUG et son Directeur Ludovic CAUBET, autour des partenaires du bureau de Business France Norvège représentée par sa Directrice, Conseillère Commerciale Magali VOISIN-RATELLE, de Promosalons Norvège représenté par Joséphine SCONZA et d’Atout France Norvège, représenté par Sissel DAHL.

L’économie norvégienne a surmonté la crise due à la chute des cours du pétrole en 2014, et redresse enfin la tête en cette fin d’année 2017 : la croissance repart, avec une prévision de 2% pour 2018, l’inflation est maîtrisée, puisque les prévisions sont de 1,7% pour 2017 alors qu’elle s’élevait à 3,6% en 2016. Et enfin, le chômage est clairement en décrue, à 4% au mois de septembre. Parallèlement, le cours du pétrole se redresse puisque le baril de Brent dépasse aujourd’hui les 60 $.

Les clignotants sont donc au vert pour l’économie norvégienne, et le projet de budget actuellement discuté au Storting n’est plus à proprement parler un budget de relance, le Gouvernement estimant que la dynamique de croissance se suffit à elle-même. On trouve dans ce budget bien sûr des mesures de soutien à l’emploi, mais également quelques mesures controversées : la « taxe Tesla », qui pourrait disparaître après les négociations entre les partis de droite et de centre-droit. Il en sera peut-être de même pour la surprenante absence de soutien au projet CCS que débat parlementaire pourrait rétablir.

Les entreprises françaises sont présentes dans le pays et se développent, que ce soit Nexans avec les nombreux contrats qu’il remporte, Total, dont l’acquisition de Maersk Oil renforce la position en Norvège, (même en tenant compte de sa vente de deux champs à Statoil), et enfin Renault, dont l’arrivée de la Zoé lui permet enfin de conquérir des parts de marché dans ce paysage norvégien où un véhicule sur deux vendus est aujourd’hui électrique ou hybride. Mais au-delà des grands groupes ce sont bien entendu une multitude d’entreprises qui constituent le flux d’échanges entre nos deux pays : en 2016, la France est le 9ème fournisseur de la Norvège et son 4ème client, classement inchangé par rapport à 2015.

Je me félicite des excellentes relations entre les partenaires de l’Equipe de France Export : Business France, la CCFN, Promosalons et Atout France - qui œuvrent à renforcer ces échanges, et faire encore davantage connaître nos domaines d’excellence, qui sont nombreux - comme peuvent l’illustrer de nombreuses actions menées cette année.

Je remercie le Chef du service économique, Emmanuel GABLA, qui participe et anime, à mes côtés, cette Equipe France avec un objectif clair de rapprocher encore nos deux pays sur le plan économique et commercial.

A cet égard, je tiens à souligner certaines des opérations les plus marquantes menées conjointement au sein de cette Equipe de France de l’Export :

En mars, un séminaire a été organisé à Paris par Business France et la CCFN sur le thème des grands projets d’infrastructures ferroviaires et routières en Norvège. Cette session - menée en partenariat avec les opérateurs norvégiens clés du secteur que sont Bane-Nor, Nye Veier et Sporveien - a permis de sensibiliser les entreprises françaises aux importantes opportunités existantes sur le marché des transports ferroviaires en Norvège, qui est amené à connaître un très fort développement au cours des prochaines années.

En avril, une conférence de presse a été organisée par Promosalons à Oslo afin de promouvoir le salon international des vins VINEXPO puis Business France a organisé sur le salon à Bordeaux en juin un atelier de présentation des pays nordiques, ce qui a permis entre autres de former les vignerons et négociants français à l’approche du marché norvégien, en vue de renforcer leur présence auprès du monopole norvégiens de distribution des vins et spiritueux. Toujours sur cette thématique, j’ai eu le plaisir d’accueillir les organisateurs du Prix Montrachet à la Résidence la semaine dernière, qui récompense chaque année un sommelier exerçant dans une ville du monde. Le prix 2017 a été remis au sommelier norvégien Magnus Nørsett Egerdahl. La coopération entre Business France et Atout France a été déterminante dans le succès de cette édition.

En octobre, la journée franco-norvégienne organisée par la CCFN sur le thème de la mobilité durable et son prestigieux dîner de Gala, qui aura vu cette année la participation d’une dizaine de hauts dirigeants norvégiens mobilisés par Business France et le Service Economique afin de les sensibiliser aux réformes en cours en France et ainsi recueillir leur point de vue sur l’image et l’attractivité de la France. Cette session a remporté un important succès, témoignant de l’intérêt croissant que portent les investisseurs norvégiens à la France, en raison non seulement d’une conjoncture économique favorable, mais aussi du contexte européen et international qui permet à la France de jouer un rôle de plus en plus prééminant sur de nombreuses problématiques internationales, dont celle de la lutte contre le réchauffement climatique.

C’est d’ailleurs sur cette thématique clé que s’achèvera cette année riche en partenariats franco-norvégiens. En effet, la chambre de commerce franco-norvégienne, en partenariat avec Promosalons, accompagnera dans quelques jours une délégation norvégienne sur le salon World Efficiency Solutions, le premier rendez-vous international de l’économie sobre en ressources et carbone qui se tiendra à Paris du 12 au 14 décembre sous le haut patronage du Président de la République Emmanuel Macron.

En marge de ces divers événements, je souhaite également souligner le travail quotidien effectué par Business France en vue de permettre à un nombre croissant de jeunes Français et Européens d’effectuer une mission de volontariat international en entreprise en Norvège. A ce jour, ce sont 32 jeunes qui effectuent des missions en Norvège, parmi lesquels plusieurs d’entre eux sont présents ce soir et participent de façon très concrète au renforcement des échanges franco-norvégiens.

Jeg ønsker dere alle en riktig god jul og et godt nytt år !

Oslo, 5 décembre 2017

publié le 11/12/2017

Haut de la page