Faire connaissance avec Tristan Champion, du blog Barbapapa sur le congé paternité en Norvège

Tristan Champion, a partagé son expérience du congé paternité en Norvège dans un blog. Nous l’avons rencontré.

Aujourd’hui, c’est Tristan Champion qui nous accueille chez lui, pour répondre aux questions de « Faire connaissance avec ». Installé en Norvège depuis 5 ans, il a eu un premier enfant avec sa compagne norvégienne quand ils vivaient à Paris. A la naissance de leur second enfant, à Oslo, il a découvert le congé parental norvégien : 10 mois au total, soit 3 mois pour la mère, 3 mois pour le père, et 4 mois à se répartir. D’abord plutôt réfractaire à l’idée de s’absenter de son travail sur une période aussi longue, il a sauté le pas, encouragé par sa compagne, sa famille, ses amis norvégiens et ses collègues. Cinq mois après l’arrivée au monde de sa fille Nora, il s’en est occupé, seul, pendant cinq mois.

« Une période » extraordinaire, nous confie-t-il, pleine de bons moments avec Nora, qui est désormais au jardin d’enfants. J’ai pu faire de nombreuses d’activités, et rencontrer d’autres pères norvégiens et français, de tous horizons, eux aussi en congé paternité. « J’ai un très bon souvenir du barselgruppe, littéralement un « groupe de naissance », une tradition norvégienne qui permet à des parents en congé parental de se retrouver pour différentes activités. Et j’ai aussi beaucoup apprécié être invité par ma mairie d’arrondissement à la « journée du papa », où des pédagogues nous ont donné plein de conseils utiles pour s’occuper de nos enfants ».

Il a raconté, au jour le jour, son expérience du « pappaperm » sur son blog barbapapa.org. Plusieurs médias français (France 2, Arte, M6) sont venus l’interviewer à Oslo sur le congé parental à la norvégienne. « En Norvège, les hommes sont de plus en plus nombreux à prendre un congé paternité, et ils sont de plus en plus longs », nous explique Tristan Champion, le sourire aux lèvres. Pour toucher un public français plus large sur le partage égalitaire du congé parental dans le couple, il publiera en janvier 2020 un livre sur son expérience à Oslo.

publié le 06/09/2019

Haut de la page