Faire connaissance avec : le restaurant l’Ardoise [no]

Dans le cadre de notre projet « Faire connaissance avec », nous présentons le portrait de Français établis en Norvège. Aujourd’hui, découvrez l’équipe du restaurant français L’Ardoise, à Oslo.

Pierre et Quentin se sont rencontrés en Norvège, il y a environ sept ans. Ils ont d’abord fait le tour du monde, avant d’ouvrir un restaurant ensemble il y a trois ans et demi, l’Ardoise. « Nous sommes à la fois meilleurs amis et associés », explique Pierre en nous accueillant dans la salle du restaurant, Theresesgate 20 b.

Pierre est diplômé de la Norsk Kulinarisk akademi d’Oslo, promotion 2014, en plus de sa formation de sommelier. Après avoir travaillé dans un restaurant à Göteborg, il s’est installé en Norvège en 2010, où il vit depuis avec sa femme norvégienne. « J’ai travaillé dans de nombreux restaurants différents, ça m’a donné l’opportunité d’avoir des expériences très variées, à la fois pour le service, la cuisine, l’ambiance », précise-t-il.

Pourquoi avez-vous choisi de vous installer dans le quartier de Bislett, à Oslo ?
En fait c’est un peu le hasard. Je m’étais installé avec ma compagne de l’époque juste à côté. Un jour, nous sommes passés devant ces locaux vides, et voilà. Un véritable coup de cœur !

Quel est votre vin préféré ?
En tant que sommelier, je ne peux pas avoir un seul vin préféré. De manière générale, j’apprécie les produits issus de l’agriculture biodynamique. Sans citer de marques, on trouve de très bons vins de la vallée de la Loire, du Roussillon ou de Savoie.

Tout rappelle la France à l’Ardoise : pains au chocolat, croissants, pâtisseries, macarons, bouteilles de vin, livres de recettes françaises, musique française.

Depuis la salle du restaurant, on peut apercevoir la cuisine, où Quentin, le pâtissier, décore un autre type de gâteau. « On reçoit des commandes en plus de notre menu habituel », explique-t-il en montrant un marsipankake spécialement préparé pour un anniversaire. « J’aime bien recevoir ce genre de demandes, même si la pâtisserie française reste ma spécialité ».

Un CAP et un BEP en poche, Quentin est parti travailler à l’étranger, avant de s’installer en Norvège en 2011.

« Nos personnalités et nos compétences sont complémentaires », explique Pierre. Les deux associés s’adressent à leurs clients en norvégien, qu’ils parlent tous les deux couramment. Au total, l’équipe compte six personnes, toutes françaises, à l’exception du maître d’hôtel, un Portugais francophone.

Le restaurant, qui a l’air petit de l’extérieur, peut accueillir jusqu’à 60 personnes.

Aviez-vous une idée précise du type de restaurant que vous vouliez ouvrir ?
L’identité du restaurant s’est construite peu à peu. Mais notre spécialité de base et notre savoir-faire étaient la pâtisserie.

Est-ce que vous vous inspirez parfois de la cuisine norvégienne ?
Oui, nous proposons par exemple des macarons à la réglisse. Nous avons aussi un plat de saumon gravlaks maison à la carte. Nous nous adaptons à la clientèle locale, et nous utilisons autant que possible des produits de saison.

Pour plus d’information : www.lardoise.no

publié le 31/10/2018

Haut de la page