Nouvelle équipe à l’Institut français d’Oslo [no]

Arrivés à Oslo à la rentrée, les trois nouveaux attachés de l’Institut français d’Oslo, ainsi qu’une nouvelle volontaire internationale, nous expliquent comment ils travaillent en faveur de la relation franco-norvégienne.

Depuis septembre, le service de coopération et d’action culturelle de l’Institut français d’Oslo accueille de nouveaux agents, arrivés de France ou de l’étranger. Nous avons demandé à quatre d’entre eux, spécialisés dans la coopération sectorielle, comment ils envisagent de mettre leurs parcours et leurs compétences au profit de la relation entre la France et la Norvège.

Mobilité, attractivité, coopération scientifique, richesse culturelle et linguistique

La promotion de l’attractivité de la France est au cœur de nos métiers, répondent en chœur Catherine Pétillon (attachée de coopération pour le français), Rémi Lafaye (attaché de coopération scientifique et universitaire), Isaline Bourion (volontaire internationale, chargée de coopération universitaire), et Marcelino Valiente (attaché culturel).

JPEG - 1.3 Mo
De gauche à droite : Catherine Pétillon, Rémi Lafaye, Marcelino Valiente, Isaline Bourion

Sur le plan linguistique, il s’agit, d’une part, d’accompagner les professeurs de français en Norvège, en gardant en tête qu’ils ont des agendas contraints car ils enseignent plusieurs matières, explique Catherine Pétillon. D’autre part, d’encourager vivement les Norvégiens à se tourner vers la langue française, de préférence en immersion. « Les jeunes qui rentrent d’un séjour linguistique ou universitaire en France sont nos meilleurs ambassadeurs », observe Mme Pétillon, forte d’une longue carrière consacrée à la promotion du français à Turin, Vancouver, aux Etats-Unis (Washington), au Vanuatu, et plus récemment au Brésil. Cette linguiste, diplômée de l’Université de Rouen, a notamment œuvré pour le déploiement de classes bilingues à New York, puis dans tous les Etats-Unis, et pour l’ouverture du premier campus universitaire francophone à Port-Vila.

« Nos missions sont complémentaires de celles de Catherine Pétillon », ajoutent Rémi Lafaye et Isaline Bourion. Il s’agit en effet de promouvoir la France comme pays universitaire et de recherche, auprès des étudiants et des chercheurs, sur l’ensemble du territoire norvégien. « La mobilité des chercheurs est encouragée par les programmes Åsgard et Aurora de l’Institut français. Pour les étudiants, ce sont généralement des publics francophiles à leur arrivée en France, et francophones au bout de quelques mois », explique M. Lafaye, qui a longtemps travaillé dans la recherche internationale au CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire) à Genève et participé aux travaux menant à la découverte historique du boson de Higgs en 2012. Le programme d’universités d’été French + Science offre d’ailleurs à ces jeunes un accompagnement unique lors de leurs premières semaines en France, et sera un des messages forts de l’Institut en matière de coopération universitaire et scientifique, précise Isaline Bourion. Arrivée à l’Institut français d’Oslo dans le cadre d’un volontariat international, cette spécialiste de la mobilité étudiante mettra à profit son expérience acquise en qualité de chargée de mobilité au bureau des relations internationales des universités du Luxembourg et d’Inholland aux Pays-Bas.

Pour Marcelino Valiente, enfin, la coopération culturelle franco-norvégienne est une histoire de famille. Avec son épouse norvégienne, avec qui il a créé la compagnie de danse contemporaine B.Valiente, ce metteur en scène sillonne depuis 1996 les scènes norvégiennes et françaises (TNT de Toulouse, Sogn og Fjordane Teater, Dansens Hus à Oslo, etc). Fin connaisseur des milieux culturels français et norvégien, il aura à cœur de promouvoir les évènements auxquels l’Institut français est associé depuis de nombreuses années : festival de la Francophonie, Oslo Word Festival, etc. « Je veux également soutenir des initiatives plus modestes dans des villes moyennes de Norvège, et j’aimerais organiser notamment avec le programme « La Nuit des Idées » [initiée par l’institut français de Paris] des débats sur des questions de société comme l’environnement », explique M. Valiente. « Enfin, développer l’accueil d’artistes français en Norvège, à l’image des séjours d’artistes norvégiens à la Cité des Arts à Paris, serait une réussite majeure dans le cadre de mes nouvelles fonctions », nous confie le nouvel attaché de coopération culturelle, avant de retourner travailler à l’organisation de Novembre Numérique, un programme en coopération avec les instituts français dans les pays nordiques.

Retrouvez toute l’actualité de l’Institut français d’Oslo sur france.no et sur la page Facebook @institutfrancaisoslo.


De gauche à droite : Catherine Pétillon, Rémi Lafaye, Marcelino Valiente, Isaline Bourion

Catherine Pétillon, lors de la cérémonie de remise de diplômes sur le campus francophone du Vanuatu

Rémi Lafaye, interrogé sur ses travaux au CERN, plus grand collisionneur de particules au monde, par la chaîne 8 Mont Blanc.

Marcelino Valiente, sur la scène de son spectacle "Affected" (2017)

Isaline Bourion, lors d’une session d’information sur la mobilité étudiante à l’Université du Luxembourg

publié le 28/10/2020

Haut de la page